de fr it

JakobMüller

18.12.1895 à Krillberg (auj. comm. Wängi), 9.3.1967 à Frauenfeld, prot., de Krillberg et Frauenfeld (1927). Fils de Jakob, agriculteur et président de commune. 1923 Hedwig Dumelin, fille d'Arnold, petite-fille de Johann Konrad Egloff (1838-1907). Etudes de droit à Zurich, Berne, Genève et Leipzig (1917-1920), doctorat et brevet thurgovien d'avocat (1920). Inspecteur du cadastre (1921-1923), juge d'instruction (1923-1930), avocat à Frauenfeld et greffier du tribunal du district de Weinfelden (1930-1935). Vice-président de la commune de Frauenfeld (1928-1935), député radical au Grand Conseil (1929-1935), conseiller d'Etat (Education et Santé, 1935-1948; Justice, Police et Assistance publique, 1948-1965), conseiller aux Etats (1951-1967, président en 1964-1965). Administrateur des Forces motrices du Nord-Est, de la Loterie intercantonale, de la Fondation Ulrico Hoepli et du chemin de fer Frauenfeld-Wil. M., à qui ses dons pour la rhétorique avaient valu le surnom de Sprudel (pétillement), fut l'un des politiciens les plus populaires de Thurgovie.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StATG
  • Thurgauer Zeitung, 11./15.3.1967
  • Thurgauer Jahrbuch, 1968
  • E. Nägeli, Bechtelistag, 1976, 32-42
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

André Salathé: "Müller, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.03.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005099/2007-03-30/, consulté le 03.03.2024.