de fr it

Johann MelchiorGräflein

26.2.1807 à Steckborn, 11.7.1849 à Weinfelden, prot., de Steckborn. Fils de Johann Jakob, greffier du district, et d'Anna Maria, née G. 1846 Elisabeth Labhart, fille de Melchior. Gymnase à Bâle (1825-1826), études de droit à Bâle, Heidelberg et Fribourg-en-Brisgau (1826-1829), brevet thurgovien d'avocat (1830). Avocat à Steckborn (1830-1835). Chancelier de Thurgovie (1835-1837), juge cantonal (1837-1849). Député au Grand Conseil (1832-1835, 1838-1849, président à plusieurs reprises) et à la Diète fédérale (1836-1848). Adepte d'un radicalisme modéré, G. s'engagea en faveur de la révision du Pacte fédéral et contre le Sonderbund. Membre des constituantes thurgoviennes en 1837 et 1849. Cofondateur de l'Association populaire radicale de Thurgovie (1845). Avec Johann Konrad Kern et Johann Baptist von Streng, G. fit partie de la commission de justice du tribunal cantonal, qui eut la haute main sur la vie du canton (1837-1849). Cependant, les prestations législatives de ce qu'on a appelé le "triumvirat" restèrent très en deçà de ses réalisations politiques.

Sources et bibliographie

  • A. Schoop, «Johann Melchior Gräflein (1807-1849)», in ThBeitr., 132, 1995, 101-110
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.2.1807 ✝︎ 11.7.1849