de fr it

Joseph KarlAmrhyn

7.4.1777 à Lucerne, 7.11.1848 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils de Franz Xaver Léopold, secrétaire du Conseil. Petit-fils de Walter Ludwig Leonz (->). 1) 1799 Theresia zur Gilgen (✝︎1810), 2) 1812 Antonia Segesser, maîtresse à l'institut de Pestalozzi à Yverdon. Son père, riche, lui offrit une éducation vaste et soignée: A. eut comme précepteur Thaddäus Müller, homme des Lumières, puis il entra à l'école de l'abbaye de Saint-Urbain. Longs voyages en Italie, en France, en Allemagne et en Autriche, puis études à Turin en 1792. Il fréquenta régulièrement la Société de lecture de Lucerne. Grand conseiller (1793), puis secrétaire du Conseil de guerre (1794-1798), il fut secrétaire de la Chambre administrative du canton de Lucerne sous l'Helvétique (1798-1803). A. participa au coup d'Etat aristocratique de 1814 et devint ainsi le plus jeune membre du Petit Conseil. Après la mort de Franz Xaver Keller, il lui succéda comme avoyer (1816-1840) et présida la Diète fédérale en 1819, 1825, 1831 et 1837. Commissaire des cantons diocésains (1820-1828), il prit une part importante à la création de l'actuel diocèse de Bâle. Après la victoire des conservateurs en 1841, il quitta le service de l'Etat. Libéral modéré, A. fut un homme d'Etat influent, connu pour sa prudence, froid et porté à la méfiance. Bien qu'inapte au service, il encouragea les affaires militaires. Il donna le premier l'idée de la publication des recès de la Diète fédérale.

Sources et bibliographie

  • L. von Tetmajer, Josef Karl Amrhyn, 1941
  • R. Bussmann, 1831 ― Das Ende einer Luzerner Geschichtslüge, 1999
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.4.1777 ✝︎ 7.11.1848