de fr it

AloisHautt

14.2.1806 à Lucerne, 1.6.1871 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils de Xaver, relieur, et d'Aloysia Acklin. Célibataire. Ecole primaire à Lucerne, apprentissage de relieur. H. vendit en 1842 la librairie d'occasion dont il avait hérité. Juge de paix (1841), député au Grand Conseil lucernois (1841-1847), conseiller municipal et président de la ville de Lucerne (1841-1845), conseiller d'Etat (1845-1847). Membre du comité central des conservateurs (1840), il milita dans la presse pour la révision de la Constitution cantonale de 1841, en défendant les intérêts de l'opposition citadine. Homme de confiance de Konstantin Siegwart-Müller et partisan du retour des jésuites à Lucerne (1844), il se cacha à Nidwald après la chute du Sonderbund. En 1853, il revint à Lucerne et reprit ses activités de publiciste.

Sources et bibliographie

  • Dossiers du Conseil d'Etat, StALU
  • R. Bussmann, Luzerner Grossratsbiographien, StALU
  • F. Blaser, Les Hautt, 1925
  • F. Zelger, Historisches Luzern, 1963, 103-104
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.2.1806 ✝︎ 1.6.1871

Suggestion de citation

Lischer, Markus: "Hautt, Alois", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.03.2016, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005140/2016-03-01/, consulté le 27.11.2020.