de fr it

Franz BernardMeyer von Schauensee

19.10.1763 à Lucerne, 10.11.1848 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils de Franz Rudolf Dietrich (->). Frère de Friedrich Fridolin (->), Ludwig (->) et Maurus (->). 1796 Maria Josepha Rüttimann, fille de Johann Jost, membre du Petit Conseil. Beau-frère de Vinzenz Rüttimann. Etudes au collège des jésuites de Lucerne (dès 1771) et à celui de Porrentruy (1779-1780). M. entra aux Gardes suisses à Paris où il atteint le grade de capitaine. Il revint à Lucerne en 1782 date à laquelle il commença sa carrière politique. Membre du Grand Conseil (1782-1798), bailli de Büron-Triengen (1787-1789) et de Habsbourg (1791-1793). Proche du milieu des Lumières à Lucerne, il était lié avec Johann Kaspar Lavater, Hans Caspar Hirzel, Paul Usteri, Pierre Ochs, Johann Heinrich Pestalozzi et Philipp Emanuel von Fellenberg. Au cours de divers séjours à Paris (1780-1782, 1790, 1795 et 1802), M. fit également la connaissance de Charles François Lebrun, Emmanuel Joseph Sieyès et de l'abbé Grégoire. Il fut membre de la Société militaire helvétique (1782-1794), de la Société helvétique dès 1786, qu'il présida en 1796, de la loge maçonnique de Bâle dès 1787 et, la même année, de la Société de lecture de Lucerne acquise aux idées des Lumières. Durant la République helvétique, M. fut ministre de la Justice et de la Police (1798). Unitaire, il démissionna de ses fonctions à la fin de 1801; néanmoins, il se rendit sans charge particulière à la Consulta à Paris en 1802. Professionnellement, M. possédait une maison de commerce, de transports et de commission à Lucerne. En 1814, M. fut à la tête de la Restauration à Lucerne, opérant ainsi son retour en politique. Membre du Petit Conseil, il officia comme trésorier cantonal et encouragea, entre autres, la construction de la route du Gothard. M. fut en outre administrateur de la caisse de guerre fédérale de 1816 à 1831. Après la Régénération, il se retira définitivement en 1831.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StALU
  • H. Dommann, «Franz Bernard Meyer von Schauensee als Staatsmann und Zeuge seiner Zeit», in Gfr., 80, 1925, 173-275; 81, 1926, 79-260
  • H. Dommann, «Franz Bernard Meyer von Schauensee als helvetischer Minister und als Politiker», in ZSG, 6, 1926, 289-352, 417-488
  • H. Bossard-Borner, Im Bann der Revolution, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF