de fr it

Franz LudwigSchnyder

12.9.1800 à Sursee, 9.2.1852 à Sursee (chute dans les escaliers de la préfecture), cath., de Sursee. Fils de Jost, drapier, et de Maria Josefa née S. Sophie S. Beau-frère d'Anton (->) et d'Eduard (->). Etudes de droit. Avocat. Secrétaire de district à Sursee (1820-1834). Député libéral au Grand Conseil lucernois (1826-1841, président 1832 et 1837), président de la ville de Sursee (1831-1835 et 1841-1845), député à la Constituante (1831), juge à la cour d'appel (1832-1834), conseiller d'Etat (1831 et 1835-1838, avoyer en 1835), membre du conseil de l'éducation (1831-1832, président 1834-1838), à neuf reprises délégué à la Diète (1830-1837), préfet de Sursee (1849-1852). Anticlérical, S. encouragea en novembre 1833 la convocation des cantons libéraux à la conférence de Baden pour régler les rapports entre l'Eglise et l'Etat. Il fut condamné à mort lors du procès pour haute trahison intenté aux meneurs des corps francs (1847).

Sources et bibliographie

  • Luzerner Tagblatt, 8.2.1852
  • Volksmann, 13.2.1852
  • A. Willimann, Sursee - die zweite Kapitale des Kantons Luzern, 2006
  • H. Bossard-Boner, Im Spannungsfeld von Politik und Religion, 2008
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.9.1800 ✝︎ 9.2.1852