de fr it

MaxWey

Portrait posthume dans la "galerie des Lucernois illustres", réalisé en 1957 par Walter Küng (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).
Portrait posthume dans la "galerie des Lucernois illustres", réalisé en 1957 par Walter Küng (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).

21.4.1892 à Lucerne, 31.7.1953 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils d'Anton, employé de la ligne du Gothard, et d'Anna Maria Ribary, propriétaire d'une blanchisserie. 1920 Hanny Link, fille de Jakob, maître-ferblantier. Etudes de droit et d'économie politique à Zurich et Berne, doctorat en sciences politiques (1914), puis en droit (1916) à Berne. Secrétaire du dicastère des Finances et de la Police de la ville de Lucerne (1917-1921). Président de la Fédération cantonale des Jeunesses radicales (1919-1924), du parti radical lucernois (1929-1940) et du parti radical suisse (1940-1948). Député au Grand Conseil lucernois (1919-1921 et 1931-1953), conseiller d'Etat (1921-1927, Affaires communales), conseiller municipal (1927-1939, Services industriels) et président de la ville de Lucerne (1939-1953). Conseiller national (1935-1953, président en 1946-1947). Président du comité des Semaines musicales internationnales et de l'office du tourisme de Lucerne, membre du comité de l'Office central suisse du tourisme (dès 1940), fondateur du Musée des costumes suisses au château d'Utenberg, W. défendit l'installation du Musée suisse des transports à Lucerne et fut une cheville ouvrière du tourisme local. Son mandat à l'exécutif de la ville vit l'extension du réseau de tram ainsi que la mise en place du service de bus et trolleybus. Au Conseil national, il s'intéressa au dossier de l'AVS, notamment en tant que président du comité d'action fédéral pour l'AVS. A Berne, il était considéré comme un spécialiste des questions économiques. Président de la Société d'utilité publique de la ville de Lucerne (1918), membre de la commission centrale de la Société suisse d'utilité publique (1921), membre (1921) et président (1938-1949) de la Conférence des institutions suisses d'assistance, président du Conseil étroit de la bourgeoisie de Lucerne (1932-1939), membre, puis président (1951) de la section Suisse centrale de l'Aide suisse aux réfugiés.

Sources et bibliographie

  • Die Entwicklung und Verstaatlichung der Gotthardbahn, 1914
  • Dossiers des conseillers nationaux et aux Etats, StALU
  • K. Zbinden, F. Bürkli, Hochwacht und Hof, 1975, 198-203
  • V. Scheunpflug, "Ich bitte Sie, Hochgeehrte Herren, das Herz auf zu tun": 200 Jahre Bürgergemeinde Luzern, 1998, 134
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF