de fr it

WernerChristen

En-tête du premier numéro du journal du comité d'initiative pour la construction de la centrale électrique de la Bannalp (18.11.1933), projet pour lequel Werner Christen fut très actif (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern).
En-tête du premier numéro du journal du comité d'initiative pour la construction de la centrale électrique de la Bannalp (18.11.1933), projet pour lequel Werner Christen fut très actif (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern).

3.2.1895 à Wolfenschiessen, 22.7.1969 à Stans, cath., de Wolfenschiessen et Oberdorf (NW). Fils d'Alois, hôtelier et juge au tribunal cantonal. Frère de Theo, conseiller d'Etat. Matthilda Odermatt. Ecole hôtelière à Lausanne, séjour en Angleterre. Autocariste, C. fonda en 1920 une usine de paille de bois pour utiliser celui tombé dans les forêts paternelles lors d'une tempête. Conseiller communal (exécutif) à Wolfenschiessen, président de la corporation et de la bourse des pauvres de cette commune (1921-1927), membre du Conseil cantonal soit Grand Conseil de Nidwald (1927-1934). Jeune député, C. reprit le projet ― déjà défendu par son père ― d'améliorer l'alimentation de Nidwald en courant électrique et dirigea, avec Konstantin Vokinger et Remigi Joller, le comité d'initiative pour la construction de la centrale électrique de la Bannalp. A la landsgemeinde de 1934, la résistance du Conseil d'Etat à ce projet aboutit au renversement de celui-ci et amena C. au gouvernement. Conseiller d'Etat de 1934 à 1946, il dirigea le Département des transports, puis celui de l'eau et de l'électricité et fut plusieurs fois landammann, la première fois en 1935, la dernière en 1945. Président du comité de construction de la Bannalp (1934-1940), il combattit avec succès la forte résistance juridique. Profitant de la conjoncture, il parvint à économiser 13% du coût devisé. Après l'entrée en service de l'usine en 1937, C. présida le conseil d'administration (1940-1947). Mais en raison de divergences avec Remigi Joller sur l'utilisation du bénéfice net, C. abandonna la politique cantonale pour la politique fédérale et devint conseiller aux Etats conservateur populaire de 1947 à 1967. Il présida aussi le conseil d'administration de la banque cantonale de Nidwald (1937-1968).

Sources et bibliographie

  • Arch. de la centrale électrique de Nidwald
  • Nidwaldner Volksblatt, 26.7.1969; 30.7.1969; 6.5.1989
  • Nidwaldner Kalender, 111, 1970, 30
  • W. Ettlin, «Der Kampf um Bannalp», in BGN, 35, 1975
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF