de fr it

Kaspar SigismundZäch

31.1.1822 à Freienbach (comm. Oberriet SG), 2.10.1901 à Saint-Gall, cath., d'Oberriet. Fils de Johann, paysan, et de Barbara Stiger. 1) 1856 Maria Kuster, 2) 1871 Bertha Kuster, toutes deux filles de Johann Jakob, major. Ecole secondaire catholique de Saint-Gall (1835-1841), études de droit à Berne et Heidelberg. Avocat à Oberriet (1846-1870) et à Saint-Gall (dès 1876). Rédacteur du journal radical Bote am Rhein (1849-1853). Greffier de district (1851-1852), conseiller communal (exécutif) et président d'Oberriet (1855-1859), député radical au Grand Conseil saint-gallois (1851-1854 et 1862-1875), conseiller d'Etat (Militaire, 1870-1873; Justice, 1874-1875). Membre de l'autorité de cassation cantonale (1864-1870 et 1878-1901), président de la chambre d'accusation (1874) et de la cour de cassation en matière militaire (1870-1872). Personnalité originale et populaire, Z. fut un défenseur du Kulturkampf. Lieutenant-colonel EMG (1866).

Sources et bibliographie

  • «Die Landammänner des Kantons Sankt Gallen, 1. Teil: 1815-1891», in NblSG, 111, 1971, 35
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Göldi, Wolfgang: "Zäch, Kaspar Sigismund", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 31.01.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005431/2014-01-31/, consulté le 24.10.2020.