de fr it

OttoThuli

31.7.1833 à Vilters,17.11.1892 à Saint Louis (Missouri), cath., puis cath.-chr., de Vilters. Fils de Joseph et de Margareth Guntli. 1862 Aloisia Placidia Hortensia Jäger, fille de Josef Martin. Ecole cantonale catholique à Saint-Gall. Avocat à Saint-Gall dès 1863. Député au Grand Conseil saint-gallois (1873-1885), juge à la cour de cassation (1873-1874) et conseiller d'Etat (1875-1885, Justice). Membre du synode catholique (1876-1881). Radical catholique, T. prit part au Kulturkampf et appuya la suppression du petit séminaire diocésain de Sankt Georgen à Saint-Gall. Il adhéra à l'Eglise catholique-chrétienne et y joua un rôle majeur à Saint-Gall. T. perdit ses fonctions politiques en 1885 après avoir été accusé de favoritisme dans un procès en avortement et émigra aux Etats-Unis.

Sources et bibliographie

  • «Die Landammänner des Kantons St. Gallen, 1. Teil: 1815-1891», in NblSG, 111, 1971, 43-44
  • F. Hartmann, «Der vergessene Landammann», in Terra plana, 2016, n° 3, 31-36
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.7.1833 ✝︎ 17.11.1892