de fr it

MathiasEggenberger

Le nouveau président du Conseil national (à gauche) félicite le nouveau président du Conseil des Etats, Paul Torche, en novembre 1969 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).
Le nouveau président du Conseil national (à gauche) félicite le nouveau président du Conseil des Etats, Paul Torche, en novembre 1969 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).

17.3.1905 à Grabs, 6.10.1975 à Goldach, prot., de Grabs. Fils de Peter, brodeur et agriculteur. Wilhelmina Naef. Ecole normale de Rorschach, séjour d'études à Zurich. Remplaçant dans diverses écoles primaires (1925-1926), instituteur de la classe à plusieurs degrés d'Oberstetten près de Henau (1926, auj. comm. Uzwil), puis à Niederuzwil (1930, comm. Uzwil). E. présida la conférence des instituteurs du district d'Untertoggenburg (1931). Secrétaire du parti socialiste d'Uzwil (1932), membre de la commission de gestion et du conseil de l'école secondaire de la commune de Henau (1933). Député au Grand Conseil saint-gallois (1934-1951, président en 1948-1949), membre du conseil de l'instruction publique (1940-1942) et juge cantonal (1942-1948). Après avoir quitté l'enseignement, E. devint président de la commune de Henau (1942-1951). Conseiller national (1947-1971, président en 1969-1970), président du groupe socialiste de l'Assemblée fédérale (1957), membre de la commission des finances (président en 1962-1964). Conseiller d'Etat saint-gallois (Justice et police, 1951-1969), landamman à trois reprises. Conseiller aux Etats (1971-1975), président de la commission fédérale contre l'alcoolisme (1971). En outre, E. fut membre du conseil de l'Eglise réformée du canton de Saint-Gall (1958) et présida le fonds de solidarité de la Schifflistickerei (fabrique de broderies), l'Association suisse des rentiers AVS (1970) et la Jugendakademie (académie suisse de jeunesse, 1971). Orienté vers une éthique religieuse à caractère social, E. se fit le défenseur d'un socialisme libéral. Il rejeta résolument le communisme d'inspiration soviétique. La procédure pénale, la prévoyance à l'égard des personnes âgées, la politique des transports et les problèmes liés à l'alcoolisme constituèrent les thèmes essentiels de son activité.

Sources et bibliographie

  • Vom Standort des schweizerischen Sozialismus, 21951
  • Alkoholismus, eine soziale Frage, 1956
  • Vom Marxismus zum freiheitlichen Sozialismus, 1962
  • «Sozialpolitische Zukunftsaufgaben», in Reformatio, 14, 1965, 719-725
  • Ostschweizer AZ, 9.10.1975; 13.10.1975
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF