de fr it

Joseph MariaBrentano

8.11.1778 à Laufenburg, 2.1.1851 à Laufenburg, cath., de Laufenburg. Fils de Dominik, commerçant. 1805 Maria Anna Vanotti, de Constance. En 1793, B. abandonna un apprentissage de commerce commencé en France et entra dans l'entreprise paternelle, qu'il reprit avec son frère Franz en 1802. Ayant servi comme officier dans l'armée autrichienne de 1796 à 1801, il fut condamné à mort par contumace par un conseil de guerre français et subit un grave préjudice financier. Capitaine, B. entra en 1804 au Conseil de guerre argovien, fut commissaire des guerres, en 1815, de Niklaus Franz von Bachmann, général des troupes fédérales, et colonel en 1818. Député au Grand Conseil argovien (1808-1832, 1837-1846), membre du Petit Conseil en 1815, délégué à la Diète en 1830, préfet du district de Laufenburg de 1831 à 1842. Cofondateur de la Société pour la culture patriotique. B. mena à bonne fin l'affaire du partage entre le Grand et le Petit Laufenburg (1827), œuvra pour l'intégration du Fricktal dans le canton d'Argovie, mais ne participa guère aux conflits idéologiques.

Sources et bibliographie

  • BLAG, 101-102
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 8.11.1778 ✝︎ 2.1.1851

Suggestion de citation

Steigmeier, Andreas: "Brentano, Joseph Maria", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005483/2002-12-18/, consulté le 21.01.2021.