de fr it

Ignaz EduardDorer

7.11.1807 à Baden, 27.3.1864 à Baden, cath., de Baden. Fils de Franz Ludwig Fidel (->). Elise Egloff, fille de Karl Martin, aubergiste aux bains de Baden. Lehrverein (sorte d'université populaire) à Aarau, études de droit à Fribourg-en-Brisgau. Commissaire fédéral lors du conflit entre la ville de Bâle et sa campagne (1832), député au Grand Conseil argovien (1832-1842, président en 1837), président du tribunal de district de Baden (1834-1837), conseiller d'Etat (1837-1842). Convaincu de la primauté de l'Etat sur l'Eglise, D. fut co-initiateur de la conférence de Baden (1834) et vota pour la suppression des couvents (1841). Il se fit ensuite le champion de la modération, de l'amnistie et de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ne parvenant pas à imposer ses idées, il démissionna. Il s'adonna dès lors à la poésie lyrique et à l'érudition et devint un spécialiste de Goethe. D. est le plus marquant des politiciens radicaux du canton à avoir révisé ses positions à la suite de l'affaire des couvents d'Argovie.

Sources et bibliographie

  • Fonds, AV Baden
  • O. Mittler, «Ignaz Edward Dorer», in Argovia, 65, 1953, 152-159 (avec bibliogr. et liste des œuvres)
  • E. Vischer, «Aargauische Frühzeit 1803-1852», in Argovia, 88, 1976, 218-262
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 7.11.1807 ✝︎ 27.3.1864
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons