de fr it

KarlMüller

14.12.1895 à Zofingue, 3.4.1964 à Weissbad, cath., de Zofingue. Fils de Friedrich, commerçant, et de Katharina Sismondi. Josephina Rechsteiner, fille d'Anton, agriculteur. Ecoles à Zofingue. Coiffeur. Ecole de commerce, auditeur à l'université de Berne. Fonctionnaire fédéral à Berne et Paris. En 1923, M. se marie et reprend le restaurant des Rechsteiner à Weissbad (l'Alpenhof, revendu en 1951). Etudes de droit en autodidacte, ouverture d'une fiduciaire. Juge de district (1928-1937), président de commune à Schwende et député au Grand Conseil d'Appenzell Rhodes-Intérieures (1937-1939), juge cantonal (1939-1941, président en 1940-1941). Premier citoyen extérieur au canton à entrer au gouvernement (1941-1960: Militaire, puis Police dès 1947). Durant son mandat, M. réussit à imposer la protection des marques pour la broderie à la main (1944), le Code cantonal de procédure civile (1949), la création de réserves botaniques et la réintroduction du bouquetin (1958). Dans les années 1930, il combattit le national-socialisme.

Sources et bibliographie

  • Appenzeller Volksfreund, 6.4.1964
  • AJb., 92, 1965, 34-36
  • C. Sutter, Die Standeskommission des Kantons Appenzell Innerrhoden, 1873-1988, 1988, 64
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.12.1895 ✝︎ 3.4.1964

Suggestion de citation

Hermann Bischofberger: "Müller, Karl", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.02.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005604/2009-02-03/, consulté le 24.06.2024.