de fr it

JohannJaggi

8.9.1799 à Reichenbach im Kandertal, 1852, prot., de Reichenbach. D'abord maître d'école, J. fit tardivement des études de droit. Notaire et agent d'affaires à Frutigen. Député au Grand Conseil bernois (de la révolution libérale de 1831 à 1846), conseiller d'Etat (Affaires militaires, 1833-1846), membre de la Constituante (1846). Elu par le Grand Conseil président du tribunal de Frutigen (1833). Après la conjuration de l'hôtel d'Erlach, J. fut chargé d'instruire le procès contre une partie des partisans de l'ordre ancien que l'on avait incarcérés. Les expéditions des Corps francs de 1844 et 1845 l'amenèrent à se distancer progressivement des radicaux. La révision constitutionnelle de 1846 et la chute du gouvernement libéral de Charles Neuhaus lui firent perdre son mandat de conseiller d'Etat. Sa lettre ouverte au conseiller d'Etat Jakob Stämpfli, relative à l'impôt sur la fortune, contribua en 1850 à la chute du gouvernement radical. Sous le nouveau régime conservateur, il devint receveur du district de Frutigen en 1850.

Sources et bibliographie

  • Sammlung bernischer Biographien, 4, 1902, 614 ; 5, 1906, 483
  • Junker, Bern, 2, 60, 125
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.9.1799 ✝︎ 1852