de fr it

Johann CasparBilleter

10.3.1765 à Stäfa, 13.12.1844 à Meilen, prot., de Stäfa. Fils de Hans Heinrich, greffier à Stäfa, et de Margarethe Kölla. Barbara Huber, fille de l'aubergiste de la Couronne à Wädenswil. Ecoles privées, en partie à Zurich. Substitut de chancellerie, B. reprit en 1794 le poste de greffier à Horgen, d'où il transmit aux autorités zurichoises le Mémorial de Stäfa (affaire de Stäfa). Les enquêtes qui s'ensuivirent radicalisèrent ses positions. Il s'enfuit aux Grisons en 1795, puis en France, et publia plusieurs pamphlets révolutionnaires. Il revint avec l'amnistie de 1798, accompagnant le général français Schauenburg comme commissaire du gouvernement en Suisse centrale. Membre du Grand Conseil helvétique (1798-1800). Nommé avocat au contentieux cantonal par la commission de justice zurichoise de 1806 à 1812, avocat cantonal (défenseur commis d'office) de 1813 à 1842.

Sources et bibliographie

  • Geschichte von den politischen Bewegungen im Kanton Zürich vom Jahr 1795, 1796
  • Materialien zur Geschichte des Standes Zürich, 1797
  • S. Brändli et al., éd., Schweiz im Wandel, 1990, 198-201
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.3.1765 ✝︎ 13.12.1844