de fr it

JulesFrossard

9.12.1840 à Saint-Brais, 2.4.1888 à Saint-Brais, cath., de Saint-Brais. Fils de François, aubergiste, et de Marie Catherine Noirjean. Emilie von Rohr, d'Egerkingen. Avocat à Delémont. Président du tribunal du district de Moutier (1867-1870). Procureur du Jura (1870-1873, 1879-1884). Conseiller d'Etat, premier directeur des Affaires communales du canton de Berne (1873-1877); auteur d'un projet de loi sur la liquidation des biens de bourgeoisie, retiré en 1876. F. démissionne du gouvernement bernois après avoir critiqué publiquement l'attitude répressive de la police bernoise lors de la manifestation anarchiste du 18 mars 1877. Radical, de tendance social-démocrate. Député des Franches-Montagnes (1866-1867). Un des fondateurs de la Société de la jeunesse libérale; rédacteur de La Tribune du Peuple (1871-1876); membre de l'Association internationale des travailleurs, section de Moutier (1871-1872), et de l'Arbeiterbund de Berne.

Sources et bibliographie

  • Des réformes communales dans le canton de Berne, 1875
  • A. Gasser et al., Jura bernois 1815-1965, 1965, 12-13
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.12.1840 ✝︎ 2.4.1888