de fr it

AloisCastell

5.6.1800 à Schwytz, 22.3.1858 à Schwytz, cath., de Schwytz. Fils de Johann Valentin et d'Ida Reding. 1837 Waldburga Wyss. Officier dans l'administration d'un régiment au service de Naples, capitaine. C. fut conseiller administratif de la commune bourgeoise d'Oberallmeind en 1846, trésorier du canton en 1847, conseiller d'Etat de 1848 à 1852. Responsable des finances, C. prépara une loi qui créait un impôt moderne sur le revenu; limitée dans le temps, elle fut remplacée en 1854. Il siégea au Conseil cantonal de 1848 à 1858 dans le groupe "libéral" (radical). Mais, dans le cadre de la révision de la Constitution en 1847-1848, il se prononça (et sa voix fut décisive) pour un nouveau recensement des citoyens actifs, qui restreignait leur nombre. Cette disposition entraîna le rejet d'un premier projet qui prévoyait le partage du district de Schwytz (l'"Ancien pays"). C. soutint la construction d'un hôpital à Schwytz.

Sources et bibliographie

  • Der Stand Schwyz im hundertjährigen Bundesstaat 1848-1948, 1948, 73, 88
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 5.6.1800 ✝︎ 22.3.1858

Suggestion de citation

Auf der Maur, Franz: "Castell, Alois", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 31.07.2003, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005702/2003-07-31/, consulté le 30.10.2020.