de fr it

LaurentFrossard

10.8.1789 à Romanens, 1.8.1874 à Fribourg, cath., de Romanens et de Fribourg (1841). Fils d'Edouard. Josèphe Huber, modiste, fille de Joseph. Collège Saint-Michel et études de théologie à Fribourg, puis de droit à Vienne, où F. est précepteur chez les comtes Traun de Petronell. Arrêté pour menées révolutionnaires en 1818, il est emprisonné onze mois. Il publiera ses souvenirs de prisonnier dans la revue L'Emulation (1842-1844). De retour à Fribourg, il travaille chez l'avocat Pierre Landerset. Correspondant de la Gazette de Lausanne et rédacteur au Journal du Canton de Fribourg, il prend une part active aux événements de 1830. Libéral-radical, membre du Grand Conseil fribourgeois (1831-1856 et 1861-1874, président en 1851-1852 et 1873). Conseiller d'Etat (1831-1839; Justice de 1831 à 1838, Education de 1838 à 1839). Par deux fois second député à la Diète fédérale. Professeur à l'école de droit, F. est l'auteur de nombreux projets de loi. Juge d'appel (1839-1848), juge cantonal (1848-1874).

Sources et bibliographie

  • Fichier, AEF
  • NEF, 9, 1875, 105-108
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.8.1789 ✝︎ 1.8.1874