de fr it

LouisFournier

27.12.1782 à Romont (FR), 10.6.1871 à Givisiez, cath., de Romont. Fils de François, géomètre-arpenteur et notaire, et de Marie Moret. 1) Victoire Challamel, 2) Marie Alexia NN. Avocat de 1803 à 1839, F. est privé temporairement de sa patente et de ses droits politiques (1814-1815) pour son implication dans des menées subversives contre le gouvernement issu de la Restauration. Après la Régénération, il devient député conservateur au Grand Conseil fribourgeois (1834), conseiller d'Etat (1839), avoyer, président du Conseil d'Etat et député à la Diète fédérale dès 1841. F. défendit vigoureusement la cause du Sonderbund, ce qui lui valut un exil de six ans en 1847. De retour en 1854, le dernier avoyer de Fribourg ne fera plus de politique active.

Sources et bibliographie

  • NEF, 6, 1872
  • Le Chroniqueur suisse, 10 et 15.06.1871
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.12.1782 ✝︎ 10.6.1871