de fr it

PhilippeFournier

14.6.1818 à Estavayer-le-Lac, 18.8.1886 à Fribourg, cath., de Romont (FR) et d'Estavayer. Fils de François-Joseph, receveur d'Etat et député. Marie-Madeleine Schneuwly, fille de Jean-Georges-Nicolas, boulanger. Etudes de droit à Munich et Fribourg. Secrétaire du conseil d'éducation du canton de Fribourg (1844-1846), secrétaire privé et confident de son oncle, l'avoyer Louis (->), qui le charge de missions secrètes en 1847. Sous le régime radical (1847-1856), F. rentre dans la vie privée et devient coéditeur de la Gazette de Fribourg, journal d'opposition. Greffier (1857-1860), puis juge au Tribunal cantonal (1860-1862). Député au Grand Conseil (1861-1886); conseiller d'Etat (1862-1886, Département de la police). Il est représentatif des milieux les plus conservateurs.

Sources et bibliographie

  • Le Bien Public, 19.8.1886
  • Le Confédéré de Fribourg, 20.8.1886
  • La Liberté, 21.8.1886
  • NEF, 1887, 94-96
  • J. Jaquet, Souvenirs d'un Gruyérien, 3, 1897, 16-19
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF