de fr it

RudolfNiederhauser

15.3.1881 à Cannstatt (Wurtemberg), 14.8.1966 à Bâle, cath., de Bâle et Eriswil. Fils de Rudolf Albert, maître fondeur, et de Rosina Haas. 1915 Martha Alice Freivogel. Etudes de droit à Bâle, Vienne et Berlin, doctorat en 1903. Avocat dans le bureau d'Ernst Feigenwinter (1903-1906), rédacteur au Basler Volksblatt (1906-1908), collaborateur de la Société de consommation des deux Bâles (1908-1919). Député au Grand Conseil (1908-1919, président en 1915). Premier conseiller d'Etat du parti populaire catholique (1919-1935), N. dirigea la Police jusqu'en 1930, puis les Finances. Lorsque Bâle devint "rouge" en 1935, il ne fut pas réélu. Dans les années 1920, il avait été l'objet de virulentes attaques en raison des méthodes violentes employées par la police contre les manifestants de gauche. Au Conseil national (1938-1947), il fut considéré comme un expert en politique financière.

Sources et bibliographie

  • Basler Volksblatt, 16.8.1966
  • H. Eckert, 100 Jahre Advokatur und Notariat am Rheinsprung, 1, [1999], 30-31
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Wirth, Franz: "Niederhauser, Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.08.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005976/2009-08-04/, consulté le 24.10.2020.