de fr it

NiklausHeer

18.2.1775 à Glaris, 25.5.1822 à Glaris, prot., de Glaris. Fils de Cosmus (->) et d'Anna Katharina Blumer. Frère de Joachim (->). 1797 Anna Katharina Tschudi, fille de Johannes, négociant. Formation commerciale à Bâle. En 1798, H. partit au secours de Berne en tant qu'aide-major avec les troupes glaronaises. Au début de la République helvétique, il fut secrétaire de la Chambre administrative du canton de la Linth. En 1799, il fut sous-préfet à Berne durant l'intérim (période de retour à l'Ancien Régime et occupation du canton par les Autrichiens et les Français). Préfet national du canton de la Linth dès octobre 1799, H. s'efforça d'adoucir la misère provoquée par la guerre et les impôts, et s'interposa entre le gouvernement helvétique et ses compatriotes. Membre de la Diète cantonale et de la constituante en 1802, il empêcha le soulèvement des Glaronais après le retrait des Français. Il se démit de sa charge de préfet après que la landsgemeinde de juillet 1802 lui eut confié le mandat de vice-landamman. A la Consulta à Paris (1802-1803), H. représenta les cantons de Glaris et Saint-Gall et signa l'acte de Médiation. Après la réintroduction de l'ancienne constitution dans le canton de Glaris, H. fut landamman en 1803-1806, 1808-1811, 1813-1816 et 1818-1821 et délégué à la Diète de 1803 à 1820. Il fit partie de la délégation suisse qui assista au couronnement de Napoléon en décembre 1804. Membre de la commission diplomatique de la Longue Diète, il prit part au projet du Pacte fédéral de 1815. Expert dans le domaine militaire et en politique commerciale, il se chargea du commissariat des guerres qui venait d'être créé (1804), puis officia durant l'occupation des frontières comme commissaire des guerres en chef (1805, 1809, 1813, 1815) et surveillant général des postes douaniers (1810). H. collabora à la réforme de l'armée et aux travaux préparatoires pour le règlement militaire (1817). Le canton de Glaris lui doit d'avoir rédigé le nouveau code (1807), amélioré l'assistance publique, réglementé l'autorité tutélaire, réprimé le trafic des charges publiques, relevé le niveau de l'armée et de l'école et favorisé la correction de la Linth.

Sources et bibliographie

  • C. Weber, Landammann Niklaus Heer 1775-1822, 1921
  • J. J. Kubly-Müller, «Die Landammänner von Glarus 1242-1928», in JbGL, 47, 1934, 251-255, 261-263, 265-266
  • L'Etat-major, 3, 84-85
  • B. Glaus, Der Kanton Linth der Helvetik, 2005, 46-56
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 18.2.1775 ✝︎ 25.5.1822

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Heer, Niklaus", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.10.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005996/2007-10-10/, consulté le 01.12.2020.