de fr it

JakobZweifel

1.11.1730 à Glaris, 17.12.1817 à Glaris, prot., de Glaris et Linthal (auj. comm. Glaris Sud). Fils de Fridolin, aubergiste et capitaine, et de Dorothea Schmid. 1753 Margaretha Tschudi, fille de Johann Rudolf, pasteur. Membre du Conseil de Glaris, du consistoire (1768), bailli de Sargans (1769-1771), suppléant du bailli des Freie Ämter (1773), délégué à des conférences et des diètes (1781-1799). Remplaçant du landamman (1783-1784), vice-landamman (1789-1791 et 1794-1796), landamman (1791-1794 et 1796-1798). Sous l'Helvétique, président de la municipalité de Glaris (1798-1799), destitué par le préfet en avril 1799, avec la municipalité, et exilé à Bâle, confirmé dans sa charge de landamman par la landsgemeinde en juin. Membre du Sénat (1801-1802) et de la Commission constituante cantonale (1802). Bien qu'opposé à la République helvétique, W. tenta en 1802 d'empêcher un soulèvement des tenants de l'Ancien Régime. Cosignataire de l'acte de Médiation (1803). Député à la Diète fédérale (1809).

Sources et bibliographie

  • J.J. Kubly-Müller, «Die Landammänner von Glarus 1242-1928», in JbGL, 47, 1934, 231-236
  • J. Winteler, Glarus, 2
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Zweifel, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.03.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005998/2014-03-03/, consulté le 20.10.2020.