de fr it

Franeker

Ancienne ville de Frise (Pays-Bas; fraction de la commune de Franekeradeel depuis 1984), F. eut de l'importance pour la Suisse réformée, jusqu'au milieu du XVIIIe s., en raison de son université (fondée en 1585). On compte 15 étudiants suisses avant 1609, 25 entre 1625 et 1647, 22 de 1659 à 1670 et 56 de 1678 à 1700. Sur le total, 59 provenaient de Berne, 19 de Zurich et 19 de Schaffhouse. Nombre d'entre eux étaient des théologiens qui voulaient approfondir la doctrine orthodoxe de Calvin. Avant 1750, cinq Suisses au moins enseignèrent à F., dont le mathématicien Samuel König (1745-1748), le médecin Johann Jakob Ritter (professeur d'anatomie et de botanique en 1747-1748) et le naturaliste Jean-Nicolas-Sébastien Allamand (professeur de philosophie en 1748).

Sources et bibliographie

  • F. Walter, Niederländische Einflüsse auf das eidgenössische Staatsdenken im späten 16. und frühen 17. Jahrhundert, 1979, 93-97
  • R. van den Driesche, U. Gäbler, «Schweizer Theologiestudenten in Franeker 1585-1650», in Zwingliana, 17, 1986, 48-61
Liens
Notices d'autorité
GND