de fr it

François-AugusteFavarger

16.5.1799 à Neuchâtel, 16.12.1850 à Berlin, prot., de La Brévine. Fils de Samuel et de Sophie-Henriette Simon. Avocat. F. est maire de Travers de mars à septembre 1831, lors des troubles révolutionnaires, et il collabore à la Revue neuchâteloise, libérale. Rallié au camp royaliste, il est promu conseiller d'Etat et chancelier le 3 novembre 1831. Il siège de 1831 à 1847 au Corps législatif dont il assume le secrétariat et rédige les dix volumes du Bulletin officiel. Fondateur et rédacteur, de 1831 à 1848, du Constitutionnel neuchâtelois, monarchiste. Chef du Département militaire, il organise dès octobre 1847 des comités de défense du régime monarchique au Locle et à La Chaux-de-Fonds. Après mars 1848, Frédéric-Guillaume IV lui offre une place d'employé aux Affaires étrangères à Berlin. Il donne un cours de procédure civile en 1830-1831.

Sources et bibliographie

  • Relation du séjour de LL.MM. le roi et la reine de Prusse dans leur principauté de Neuchâtel et Valangin, 1842
  • Messager NE, 1852
  • Biogr.NE, 2, 1998, 111-114
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 16.5.1799 ✝︎ 16.12.1850
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons

Suggestion de citation

Klauser, Eric-André: "Favarger, François-Auguste", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.11.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006008/2004-11-23/, consulté le 11.06.2021.