de fr it

Jean-FrançoisAubert

11.5.1931 à Peseux, protestant, de Savagnier. Fils de Gustave, pasteur, et d'Adeline Romang. 1) 1955 Anne-Françoise Vaucher, fille de René, industriel, 2) 1978 Béatrice Piguet, fille de Marcel, officier instructeur. Licence en droit (1952), doctorat de l'université de Neuchâtel et brevet d'avocat (1955). Séjours d'études à Tübingen, Paris et Ann Arbor (Etats-Unis) entre 1952 et 1956. De 1956 à sa retraite, professeur de droit constitutionnel à Neuchâtel, dès 1967, professeur associé à Genève; professeur invité à Lausanne. Député libéral au Grand Conseil neuchâtelois (1961-1973), conseiller national (1971-1979) et conseiller aux Etats (1979-1987). Jean-François Aubert est consulté sur plusieurs révisions constitutionnelles (aménagement du territoire, protection de l'environnement, économie hydraulique, référendum en matière de traités internationaux, formation du canton du Jura). En 2005, il a quitté le parti libéral, déçu par le rapprochement avec l'UDC.

Sources et bibliographie

  • Traité de droit constitutionnel suisse, 3 vol., 1967-1993.
  • Petite histoire constitutionnelle de la Suisse, 1974 (41983).
  • Exposé des institutions politiques de la Suisse à partir de quelques affaires controversées, 1978 (21983).
  • J.-F. Aubert, K. Eichenberger, éd., Commentaire de la Constitution fédérale de la Confédération suisse du 29 mai 1874, 1987-1996.
  • avec K. Eichenberger, La Constitution, son contenu, son usage, 1991.
  • Le Temps, 24.5.2007.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Klauser, Eric-André: "Aubert, Jean-François", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2019. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006026/2019-10-25/, consulté le 25.02.2021.