de fr it

LudwigDanioth

11.3.1902 à Schattdorf, 9.6.1996 à Andermatt, cath., d'Andermatt. Fils de Franz, agriculteur, et de Rosina Nager. 1) Lina Christen (✝︎1935), 2) Paula Helg. Ecole primaire et collège à Altdorf (UR). D. développa une exploitation agricole à Andermatt, où ses parents s'étaient installés en 1910. Il fonda une famille nombreuse, source d'énergie pour son engagement, au service duquel il mit aussi sa grande intelligence, un don inné pour la politique, un sens du dévouement à la chose publique et une énorme capacité de travail. Membre de la commission scolaire, conseiller communal (exécutif) et président de la commune d'Andermatt. Administrateur de la corporation (bourgeoisie) d'Urseren de 1941 à 1944, qui le nommera amman d'honneur en 1969. Député conservateur populaire (aujourd'hui PDC) de l'Urseren au Grand Conseil uranais. Conseiller d'Etat (1944-1968), D. dirigea les Affaires sociales, puis, dès 1948, avec prudence mais sans ménager ses efforts, les Finances; landamman en 1952, 1956, 1958 et 1966.

Représentant du canton d'Uri au Conseil des Etats de 1947 à 1971, qu'il présida remarquablement en 1964, il se signala à Berne par l'extraordinaire variété et l'importance de ses interventions, souvent couronnées de succès. Président de la délégation des finances des Chambres fédérales, il fit partie, parfois à titre de président, à de très nombreuses commissions parlementaires, permanentes (dix sur quatorze) ou non (284). La motion qu'il déposa en 1966 en faveur de l'aide à l'agriculture de montagne fut son plus grand succès. L'efficacité de D. reposait sur sa vision chrétienne du monde, sur l'amour qu'il manifestait aux populations montagnardes, dont il était issu, et sur sa connaissance précise des dossiers. Il est connu pour le combat mené en 1945-1946 contre la construction d'une grande centrale électrique à Urseren, centrale qui ne vit pas le jour grâce à l'opposition unanime des habitants de la vallée. Il présida en particulier le conseil d'administration du chemin de fer de la Furka-Oberalp. Il acheva son imposante carrière politique en 1971, recevant à cette occasion d'innombrables témoignages d'admiration et de reconnaissance tant de la part de la population uranaise que des autorités du canton.

Sources et bibliographie

  • Urner Wochenblatt, 1999, no 68
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF