de fr it

PeterDürrenmatt

29.8.1904 à Herzogenbuchsee, 21.3.1989 à Bâle, prot., de Guggisberg. Fils d'Hugo (->). Cousin de Friedrich (->). Lina Abplanalp, fille de Johannes, technicien des ponts et chaussées, de Meiringen. Etudes d'histoire, de philologie allemande et de latin aux universités de Berne et Genève. Brevet de maître de gymnase à Berne en 1930. Après avoir enseigné pendant quatre ans en Allemagne, D. fut engagé comme secrétaire central du Bund für Volk und Heimat (alliance pour le peuple et la patrie), de droite, puis s'engagea bientôt dans la Heimatwehr (Garde patriotique) et se rallia en 1941 à l'Eidgenössische Gemeinschaft (Communauté confédérale). Entre 1936 et 1943, il fut rédacteur à l'agence Schweizer Mittelpresse (future Correspondance politique suisse), puis travailla aux Basler Nachrichten (1943-1977, rédacteur en chef de 1949 à 1969). Professeur honoraire de journalisme à l'université de Berne (1969-1975). Député libéral au Grand Conseil bâlois (1950-1965), conseiller national (1959-1979). En 1968, D. fut parmi les fondateurs du Forum Helveticum et son premier président jusqu'en 1976. Il adhéra à de nombreuses organisations patriotiques. Fédéraliste convaincu, il se fit connaître par d'abondantes publications, dont de nombreux ouvrages historiques. Son activité politique culmina en 1965 lorsqu'il déposa une motion pour une révision totale de la Constitution fédérale. Docteur honoris causa de l'université de Saint-Gall (1968).

Sources et bibliographie

  • Hist. illustrée de la Suisse, 1958-1960 (all. 1957)
  • Zeitwende, Stationen eines Lebens, 1986
  • J. Frischknecht et al., Die unheimlichen Patrioten, 51984, 30-31
  • A. Fisch, «Das Konservative. Zu Peter Dürrenmatts Buch "Zeitwende"», in Schweizer Monatshefte, 67, 1987, 250-257
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF