de fr it

TheodorEisenring

1.5.1898 à Saint-Gall, 25.2.1961 à Rorschach, cath., de Jonschwil. Fils de Johann Baptist (->). 1926 Maria Schuler, fille de Josef Maria Schuler. Ecole cantonale à Saint-Gall, études de droit à Zurich, Berne et Louvain, doctorat à Berne (1923). Avocat à Rorschach (1926-1961), E. reprit le cabinet de son père. Conservateur chrétien-social. Membre du législatif communal de Rorschach (1927-1929), puis de l'exécutif (1929-1948). Député au Grand Conseil saint-gallois (1939-1960, président en 1945-1946, chef de groupe 1942-1951), conseiller national (1947-1961). E. s'intéressait aux questions économiques et militaires, aux transports, au développement du droit. Pendant le service actif, il créa à Altenrhein une école de combat qui annonçait les écoles de grenadiers. Sur le plan cantonal, ce conservateur modéré fit aboutir la loi sur les allocations familiales et abolir le serment épiscopal. Il défendit l'amélioration du statut de la haute école de Saint-Gall et la construction de ses nouveaux bâtiments. Président de la section cantonale de son parti, il en dirigea de 1947 à 1961 les congrès de cadres, qui se tenaient à Alt-Sankt-Johann. Sur le plan fédéral, E. présida la commission d'études des questions de défense nationale et fut membre de cinq autres commissions permanentes. En 1958, il fut élu au comité du Parti conservateur chrétien-social suisse. Après la guerre, il participa au renouveau des rencontres du lac de Constance entre politiciens chrétiens.

Sources et bibliographie

  • Die Ostschweiz, nos 97; 104; 106, 1961
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.5.1898 ✝︎ 25.2.1961