de fr it

ValentinGitermann

Lors du congrès du parti socialiste en 1957 (Archives sociales suisses, Zurich, F Fa-0007-40).
Lors du congrès du parti socialiste en 1957 (Archives sociales suisses, Zurich, F Fa-0007-40).

4.6.1900 à Uman (Ukraine), 21.6.1965 à Zurich, isr. puis sans confession, de Zurich (1929). Fils de Marcus, enseignant social-démocrate, et de Chaja Mindlja Lwowna Seidmann. 1) 1925 Stefania Feigenbaum, docteur ès lettres, fille d'Eliasz, de Varsovie, 2) 1934 Hedwig Oechsli, fille de Wilhelm, chimiste, et petite-fille de Wilhelm Oechsli, 3) 1950 Lilian Westphal, comédienne, fille de Paul, de Munich. Pour des raisons politiques, la famille émigra à Berlin (1905), puis à Genève (1907), avant de s'installer à Zurich en 1908 (court séjour à Uman en 1911). G. grandit dans la pauvreté. Etudes d'histoire, de droit public, d'histoire de l'art et de psychologie à Zurich, Berlin et Varsovie (1919-1923), doctorat à Zurich en 1923. Recherches historiques à Berlin, Vienne et Varsovie, collaborateur jusqu'en 1933 du périodique allemand Archiv für Sozialwissenschaft und Sozialpolitik. Entre 1924 et 1965, G. enseigna dans diverses institutions zurichoises: à l'école de commerce de la Société des employés de commerce (1924-1929), à l'institut Minerva (1924-1931) et à l'école de jeunes filles (1932-1965). Il donna aussi fréquemment des cours à l'université populaire (dès 1928), où il siégea aux conseils de fondation et de surveillance, et au comité culturel du parti socialiste zurichois (1931-1962). Membre de la VPOD et, dès 1930, du parti socialiste. Conseiller national (1944-1965). Rédacteur du journal du PS Rote Revue (1946-1952).

Influencé par Eduard Fueter, G. conçut ses travaux historiques dans une perspective économique et sociale et chercha à perfectionner le marxisme par une approche critique. Il s'intéressa à la Russie (Geschichte Russlands 3 vol., 1944-1949, 31987; "Geschichte der Russischen Revolution" dans la Propyläen-Weltgeschichte, 1960), aux idées socialistes, aux Lumières et à l'histoire nationale (Geschichte der Schweiz, 1941), thèmes qu'il présenta aussi lors de nombreuses conférences et dans des articles et des publications s'adressant à un large public. Au niveau politique, G. s'occupa avant tout de questions culturelles et sociales et, dans les années 1950, s'opposa à la guerre froide.

Sources et bibliographie

  • Fonds privé
  • Volksrecht, 22.6.1965
  • TA, 26.6.1965
  • Rote Revue, n° 7/8, 1965
  • B. Ilari-Kopp, Valentin Gitermann (1900-1965), mém. lic. Zurich, 1986 (avec liste des œuvres)
  • R. Aegerter, Die Entwicklung der historischen Osteuropakunde in der Schweiz bis 1971, mém. lic. Zurich, 1988, 62-69
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF