de fr it

HansLetsch

31.3.1924 à Rheineck,18.10.2015 à Safenwil, protestant, de Dürnten. Fils de Rudolf Johann Letsch, prédicant méthodiste, et d'Elsa née Ketterer. 1952 Martha Steffen, de Brütten, fille d'Emil Steffen et d'Elsa née Spühler. Après avoir fréquenté l'école normale à Zurich (1939-1944), Hans Letsch étudia dès 1947 l'économie à l'Université de Zurich et obtint son doctorat en 1951. Il fut ensuite chef du contrôle des finances du canton d'Argovie (1952-1959), inspecteur des finances de la ville de Zurich (1959-1961), chef de l'administration argovienne des finances (1961-1968) et secrétaire général du Département fédéral de l'économie publique (1968-1970). Passé au secteur privé, il fut président de la direction, puis vice-président du conseil d'administration de la Zinguerie de Zoug (1970-1996). Membre du Parti radical-démocratique (PRD), Letsch représenta la canton d'Argovie au Conseil national (1971-1979) et au Conseil des Etats (1979-1987). Il présida l'Union centrale des associations patronales suisses (1985-1989) et siégea dans plusieurs conseils d'administration (Sandoz, Metallwaren Zug, Dätwyler, Hero, cimenteries du Jura). Letsch fut également professeur titulaire de sciences financières et de politique économique à la Haute école de Saint-Gall (HSG). Il reçut les prix de la Fondation Max Schmidheiny de la HSG en 1987 et de la Stiftung für Abendländische Besinnung en 1994.

Sources et bibliographie

  • Weltwoche-Verlag (éd.): Bilanz. Schweizer Wirtschafts-Revue, 1985/4, pp. 96-102.
  • Muischneek, Woldemar: «Er lebte ein freiheitliches Menschenbild», in: Aargauer Zeitung, 29.10.2015 (nécrologie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Brian Scherer, Sarah: "Letsch, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.08.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006475/2021-08-12/, consulté le 26.01.2022.