de fr it

Giovan BattistaRusca

Dernière séance de la conférence de Locarno, le 16 octobre 1925, avec de gauche à droite: Benito Mussolini, Giovan Battista Rusca, ainsi que Joseph Austen Chamberlain et Cecil Hurst de la délégation anglaise © KEYSTONE.
Dernière séance de la conférence de Locarno, le 16 octobre 1925, avec de gauche à droite: Benito Mussolini, Giovan Battista Rusca, ainsi que Joseph Austen Chamberlain et Cecil Hurst de la délégation anglaise © KEYSTONE. […]

4.5.1881 (Battista Luigi Carlo) à Locarno, 23.1.1961 à Locarno, libre penseur, de Locarno. Fils de Franchino Fedele Giuseppe et d'Erminia Giuseppina Maria Bacilieri. 1) 1912 Pia Elsa Rosalia Stoffel (divorce en 1919), 2) 1950 Marianne Leheux. Licence en droit à Lausanne. Avocat et notaire à Locarno, R. fut procureur entre 1911 et 1923. Conseiller communal radical (dès 1912), puis municipal (dès 1916) et syndic (1920-1961) de Locarno. Député au Grand Conseil tessinois (1927-1955). Conseiller national (1927-1931, 1935-1943, 1947-1955), il s'intéressa particulièrement à la politique internationale. Européen convaincu et ami de partisans célèbres de la collaboration internationale (comme Aristide Briand), R. accueillit en octobre 1925 à Locarno la conférence qui aboutit à la signature d'un pacte de sécurité, destiné à détendre les relations entre les grandes puissances européennes. A cette occasion, il reçut diverses distinctions et le surnom de "Monsieur la Liberté". Pendant la Deuxième Guerre mondiale, sa profonde aversion pour les régimes fascistes le conduisit à s'engager en faveur des réfugiés politiques. Représentant de l'aile gauche de son parti et ardent défenseur de la laïcité et de la liberté, R. fut l'une des figures marquantes de la scission de 1934 et du courant démocratique; il dirigea son organe l'Avanguardia de 1943 à 1947.

Sources et bibliographie

  • Il Dovere, 24.1.1961
  • P. Macaluso, Liberali antifascisti, 2004
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF