de fr it

Hans KonradSonderegger

10.10.1891 à Heiden, 3.9.1944 à Scuol, prot., de Heiden. Fils de Wilhelm, instituteur et conseiller d'Etat, et de Susanna Rhyner. Frère de René (->). 1917 Maria Clavuot, fille de Rudolph, de Zernez. Ecole cantonale de Trogen (1907-1911), études de théologie à Bâle, Zurich et Marbourg (1911-1916), puis de droit et de sciences politiques à Zurich et Berne (1920-1923), doctorat en droit (1923). Pasteur à Lavin et Guarda (1916-1920), rédacteur au Fögl d'Engiadina (1920) et cofondateur de la Gazetta Ladina (1921). De 1924 à 1927, S. eut une étude d'avocat à Teufen (AR), puis à Heiden. Rédacteur au Säntis (1924-1935), au Landschäftler (1927-1943), au Beobachter et à la Neue Bündner Zeitung. En 1936, il créa son propre organe, Der Demokrat, qui fut bientôt le deuxième plus grand journal des Rhodes-Extérieures. Conseiller communal de Teufen (exécutif, 1926-1927) et de Heiden (1937-1944), juge cantonal (1929-1932), député au Grand Conseil (1933-1944), conseiller aux Etats d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1934-1935), puis conseiller national de Bâle-Campagne (1939-1943). S., dont l'engagement politique reposait sur la théorie franchiste de Silvio Gesell, qu'il avait découverte en 1920, lutta pour la mise en pratique de cette doctrine, supposée mettre fin à la crise économique. Sa popularité lui vint surtout des éditoriaux qu'il écrivait dans ses journaux. En 1931, il adhéra au Schweizer Freiwirtschaftsbund (Ligue franchiste suisse) dont il devint rapidement le principal représentant. S. est l'un des hommes politiques les plus hauts en couleur, mais aussi les plus controversés des années 1930 et 1940. En 1943, des différends au sein du mouvement franchiste conduisirent à la publication de lettres privées, dans lesquelles il souhaitait, à l'été 1940, l'installation d'un nouveau Conseil fédéral et une entente avec les puissances victorieuses de l'Axe. La campagne de diffamation qui suivit mit un terme à sa carrière politique et affecta gravement sa santé.

Sources et bibliographie

  • A. Kundert, «Erinnerung an den streitbaren Hans Konrad Sonderegger», in BHBI, 35, 1970, 529-535
  • W. Schläpfer, Pressegeschichte des Kantons Appenzell Ausserrhoden, 1978
  • H.K. Sonderegger, HKS - Hans Konrad Sonderegger, 1991
  • K. Urner et al., Das Archiv für Zeitgeschichte und seine Bestände, 1999, 155-157
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Sonderegger, Hans Konrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.04.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006576/2011-04-19/, consulté le 20.10.2021.