de fr it

GertrudSpiess

16.4.1914 à Bâle, 14.7.1995 à Bâle, cath., de Bâle et Laufen-Uhwiesen. Fille d'Ernst, mécanicien et marchand de machines à coudre, et de Maria Rosalia Dietler. Célibataire. Ecole de jeunes filles de Bâle, études de philologie classique, de langue et littérature allemandes et d'histoire à Bâle et Kiel, diplôme de maîtresse secondaire, études d'islamologie à Bâle et au Caire, doctorat. Maîtresse au gymnase de jeunes filles (1956-1976, sous-directrice de 1959 à 1966). Après le rejet par le peuple de l'introduction du suffrage féminin au niveau fédéral, S. participa à Bâle à la grève des enseignantes du 3 février 1959. Membre du Grand Conseil de la commune bourgeoise de Bâle (1961-1969). Députée PDC au Grand Conseil bâlois (1968-1976, présidente en 1975-1976), conseillère nationale (1975-1983). S. s'intéressa principalement aux affaires sociales et à l'instruction publique.

Sources et bibliographie

  • Basler Nachrichten, 15.5.1975
  • BaZ, 15.10.1979; 19.7.1995
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Schmidlin, Antonia: "Spiess, Gertrud", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006578/2012-02-14/, consulté le 18.05.2021.