de fr it

Ingolstadt

Fondée en 1472, l'université d'I. (Bavière) fut fréquentée dès ses débuts par des Confédérés, notamment zurichois. A l'inverse, mais ils sont l'exception, certains habitants d'I. étudièrent à l'université de Bâle, tel Leonhard Rebhan, qui en devint le recteur (1526-1527) et prit part en 1526 à la dispute de Baden en tant qu'adversaire de la Réforme. Dans plusieurs publications, Johannes Eck, théologien d'I. qui représenta les catholiques à Baden, accusa tout particulièrement les protestants suisses d'hérésie. Après avoir fortement diminué entre 1530 et 1580 à cause de la Réforme, le taux de fréquentation suisse de l'université d'I. remonta légèrement. Au XVIIe s., vu l'afflux d'étudiants fribourgeois et de Suisse centrale, catholiques, les Suisses représentaient environ la moitié des immatriculations. Les Grisons (notamment les habitants de l'Engadine) avaient été nombreux au XVIe s., les Saint-Gallois le furent aux XVIIe et XVIIIe s. Grâce à des jésuites comme Franz Xaver Amrhyn et Lorenz Forer, I. acquit à l'époque de la Contre-Réforme la réputation d'une pépinière de cadres. En outre, des membres de la Compagnie qui avaient enseigné quelque temps à I. professèrent ensuite dans des collèges de l'ordre en Suisse (Adam Burghaber, Johannes Vogler). Au XVIIIe s., avec les Lumières, l'enseignement fut moins soumis aux contraintes confessionnelles, si bien qu'en faculté de médecine par exemple, les ouvrages d'Albert de Haller étaient utilisés. Avec Benedikt Stattler, qui adhéra aux idées de Christian Wolff et enseigna temporairement à I., le catholicisme éclairé exerça une grande influence sur la vie intellectuelle de la Suisse catholique. Disciple de Stattler, Johann Michael Sailer, qui ne professa que brièvement à I. puisque l'université fut déplacée à Landshut en 1800, joua un rôle similaire.

Sources et bibliographie

  • F. Maissen, «Puschlav und die bayrische Universität Ingolstadt», in BM, 1979, 202-211
  • F. Maissen, «Bündner Studenten an der Universität Ingolstadt-Landshut 1472 bis 1826», in BM, 1982, 57-67
Liens
Notices d'autorité
GND