de fr it

MaxSchmidheiny

3.4.1908 à Heerbrugg (commune de Balgach), 19.8.1991 à Altstätten, prot., de Balgach, bourgeois d'honneur de Pagig (aujourd'hui commune d'Arosa) en 1969. Fils d'Ernst (->), neveu de Jakob (->). 1) Margrit Glarner, fille de Jakob, 2) Adda Scherrer, fille d'Ernst Jakob. Diplôme d'ingénieur mécanicien à l'EPF de Zurich (1931). Après avoir repris l'héritage familial avec son frère Ernst (->), S. fit de la fabrique de ciment Holderbank une entreprise de matériau de construction d'importance mondiale. La conjoncture de guerre et les relations de S. avec l'Allemagne contribuèrent à l'essor de l'entreprise de mécanique de précision et instruments d'optique Wild à Heerbrugg. Président de plusieurs conseils d'administration, notamment de Wild (1954-1983), de Hiag (1934-1974), de Holderbank Financière Glarus SA (1974-1984) et de Brown Boveri (1966-1970). Initiateur de Swisspetrol SA pour la recherche pétrolière en Suisse (1959) et des Forces motrices du Sarganserland (1978). Conseiller communal de Balgach (exécutif, 1939-1948), député radical au Grand Conseil saint-gallois (1948-1954), conseiller national (1959-1963). En 1984, S. attribua les différents secteurs de l'entreprise à ses fils Thomas et Stephan. Fondateur d'œuvres d'utilité publique, notamment en 1978 du prix de la liberté de la Fondation Max Schmidheiny. Docteur honoris causa des universités de Bâle (1952) et de Saint-Gall (1967).

Sources et bibliographie

  • H.O. Staub, Von Schmidheiny zu Schmidheiny, 1994, 122-153
  • Publ. CIE, 11, 701-716
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.4.1908 ✝︎ 19.8.1991