de fr it

AlfredWeber

19.11.1923 à Linthal,26.3.2015 à Altdorf (UR), catholique, de Rothrist et Altdorf. Fils d'Alfred Weber, maître tisserand, et de Katharina née Planzer. 1952 Viktoria Rothenfluh, fille de Josef Rothenfluh, maître boucher. Gymnase à Altdorf et Zoug, études de droit à Zurich et Berne, doctorat (1950), brevet d'avocat et notaire uranais (1951). Alfred Weber ouvrit une étude d'avocat et notaire à Altdorf (1951). Député au Grand Conseil uranais (1952-1958), il fut en outre membre du conseil d'éducation (1952-1963) et vice-président d'Altdorf (1955-1958). Conseiller d'Etat (1958-1976, Police et affaires militaires, Finances, landamman en 1964-1966 et 1968-1970), il entreprit notamment la réorganisation de la police et la modernisation des finances cantonales. Conseiller national (1963-1979), il présida le groupe radical (1967-1970) et le Conseil national (1970-1971). En 1969, il renonça à se porter candidat au Conseil fédéral. Il présida l'Organisation des Suisses de l'étranger (1976-1981) et le Touring Club Suisse (1981-1986). Magistrat dynamique, Weber jouissait d'une grande estime dans les domaines du droit constitutionnel, de l'économie et des finances. Il fut reçu bourgeois d'honneur de la corporation (commune bourgeoise) d'Uri (1977) et de la commune de Silenen (1978).

Sources et bibliographie

  • Weber, Alfred: Die rechtliche Stellung der Korporation Uri im Kanton, 1952.
  • Muheim, Hans: Zum Rücktritt von Landammann und Regierungsrat Dr. Alfred Weber, Altdorf, aus dem Regierungsrat des Kantons Uri auf den 31. Mai 1976, ms., 1976 (Kantonsbibliothek Uri, Altdorf).
  • Urner Wochenblatt, 1988, no 90; 1993, no 91; 1995, no 93.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Stadler, Hans: "Weber, Alfred", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.06.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/006741/2020-06-15/, consulté le 19.09.2020.