de fr it

FritzReimann

22.9.1924 (Friedrich) à Oberhof,7.11.2018 à Thoune, cath., d'Oberhof. Fils d'August, petit paysan et forestier, et de Klara Studer. 1955 Ruth Erismann, fille de Friedrich. Apprentissage d'outilleur à Baden, stage en France. Secrétaire syndical à plein temps à Aarau en 1951, R. devint en 1959 secrétaire de la FOMH à Thoune, où il s'établit. Secrétaire central de la FOMH à Berne en 1973, en charge notamment du personnel des ateliers militaires. Président de la FOMH à plein temps (1980-1988, une modification des statuts lui ayant permis d'accomplir un second mandat de quatre ans). Président de l'Union syndicale suisse (1982-1990). Conformément à la tradition de la FOMH, R. défendit les conventions collectives de travail, même dans des phases de difficultés économiques. Membre du Conseil de ville de Thoune (législatif, 1962-1976), député socialiste au Grand Conseil bernois (1974-1978), conseiller national (1979-1991, président de la commission militaire et de la commission pour la loi sur le service de l'emploi). Politicien syndicaliste, R. se distança parfois des positions du parti socialiste: il était favorable, par exemple, à l'énergie nucléaire. Il critiqua surtout les représentants de la gauche du parti, auxquels il reprochait de prendre de moins en moins en compte les soucis du mouvement ouvrier traditionnel.

Sources et bibliographie

  • NZZ, 18.10.1982
  • SMUV-Zeitung, 21.12.1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF