de fr it

JakobAenishänslin

21.2.1796 à Gelterkinden, 3.11.1866 à Gelterkinden, prot., de Gelterkinden. Fils d'agriculteur. 1814 Elisabeth Gerster, fille du préfet bâlois de Sissach. Instruction auprès du pasteur du village, séjour linguistique de deux ans dans le canton de Neuchâtel, apprentissage de commerce à Bâle. Négociant. Président de Gelterkinden (1824-1828). Député au Grand Conseil de Bâle jusqu'à la division du canton, juge à la cour d'appel et officier. Député de Bâle-Campagne (1833-1844 et 1863-1866); membre du conseil d'éducation (1835-1836); délégué à la Diète (1837); membre de la Constituante (1838, 1850 et 1862-1863); conseiller d'Etat (1844-1850). Juge au tribunal cantonal (1834 et 1851-1860) qu'il présida plusieurs fois, président de la Cour criminelle (1838). A. était un partisan modéré de la démocratie directe et eut une action unificatrice au sein du nouvel Etat. Son opportunisme lui amena le surnom de Pantoffelzapfen, ce qui équivaut à bouchon de liège.

Sources et bibliographie

  • Basellandschaftliche Zeitung, 6.11.1866
  • Baselbieter, 11.11.1866
  • W. Schulz-Stutz, Ernste und heitere Notizen zur Geschichte von Baselland, 1875 (21931)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF