de fr it

Annecydiocèse

Après l'interdiction de la messe prononcée en 1535 par le Conseil des Deux-Cents de Genève, A. devient en 1538 le siège du chapitre cathédral de Saint-Pierre et en 1568 des évêques de Genève. C'est en 1771 seulement qu'une bulle de Clément XIV fait passer l'église et le couvent des cordeliers à l'évêque et au chapitre et que l'église Saint-François devient cathédrale Saint-Pierre. Le diocèse prend alors, au moins dans l'usage courant, le vocable Genève-Annecy et le conserve jusqu'en 1801, avec une parenthèse en 1793-1794 (évêque constitutionnel du Mont-Blanc). Il comprend les paroisses de l'ancien diocèse de Genève, moins celles passées à la Réforme. Le diocèse de Chambéry et Genève, avec siège à Chambéry, est créé en 1801. Les paroisses catholiques du canton de Genève sont incorporées en 1819 au diocèse de Lausanne et, en 1821, le titre d'évêque de Genève est retiré à l'archevêque de Chambéry et transféré à l'évêque de Lausanne. Enfin, en 1822, Pie VII crée le diocèse d'A., qui ne comprend plus aucun territoire appartenant à la Suisse, à l'exception de la paroisse franco-valaisanne de Saint-Gingolph. A. fait partie de la province de Chambéry.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 89-92; I/3, 241-329
  • Encycl.GE, 5, 152-160, 178-180
Liens
Notices d'autorité
GND