de fr it

AntonSchmid

9.11.1792 à Altdorf (UR), 28.1.1880 à Altdorf, cath., d'Uri. Fils de Franz Martin, trésorier, et de Katharina Gerig. 1837 Karolina Curti, fille de Josef Anton, marchand fortuné. Beau-frère de Franz Xaver Zgraggen. Ecole latine à Altdorf, apprentissage de commerce auprès de Josef Tanner à Bellinzone. Commis au secrétariat de la commune d'Altdorf, secrétaire à la maison de transport Muheim. Officier au service de France (1815-1830, participation à la campagne d'Espagne en 1823), lieutenant-colonel. Vice-landamman d'Uri (1832-1834), landamman (1834-1838), capitaine du pays (1839-1847), brigadier des troupes du Sonderbund, banneret (1850-1852).

Au gouvernement uranais, S. s'occupa surtout des affaires militaires et de celles relatives aux transports. Délégué à la Diète (1833-1847), il défendit une position conservatrice intransigeante. Exclu du gouvernement après la défaite des fédéralistes, il y participa à nouveau en 1850-1852, mais ne fut pas réélu par la landsgemeinde en 1852 à cause de sa prise de position en faveur d'un Code pénal sévère. Entré au service du pape en 1855, il fonda un régiment étranger et soumit Pérouse en 1859. Promu général, S. fut surnommé le "bourreau de Pérouse" à cause des massacres qui accompagnèrent la prise de la ville. Après l'entrée des Piémontais dans les Etats de l'Eglise en 1860, il revint dans son canton, où il vécut de ses rentes jusqu'à sa mort. Il fut l'un des derniers magistrats à avoir mené une carrière classique. S. compta parmi les dirigeants des cantons fédéralistes à la veille de la guerre du Sonderbund.

Sources et bibliographie

  • Urner Zeitung, 1880, n° 5
  • U. Kälin, Die Urner Magistratenfamilien, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.11.1792 ✝︎ 28.1.1880