de fr it

Johann JakobTobler

31.1.1854 à Lutzenberg, 24.10.1936 à Hérisau, prot., de Lutzenberg et, en 1910, de Hérisau. Fils de Bartholome, tisserand et aubergiste, et d'Anna Magdalena née T., commissionnaire en broderie dès 1863. 1) 1878 Selina Rohner, fille de Gottlieb Rohner, 2) 1921 Marie Berard, aubergiste, veuve de Jakob Johann, fille de Johannes Günthardt. Au décès de son père en 1862, T. dut gagner sa vie en travaillant dans des fabriques textiles. Ecole de tissage Zellweger à Trogen (1868-1871), école normale du Muristalden à Berne (1871-1874). Après avoir enseigné à Constance et Wald (AR), il fut greffier de l'office des juges d'instruction d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1876-1883), greffier au tribunal de district et au tribunal criminel (1883-1893) et chancelier d'Etat (1893-1910). Conseiller d'Etat des Rhodes-Extérieures (1910-1918, landamman de 1913 à 1918). Parallèlement, T. fut agent général du canton de la Rentenanstalt (1910-1933). Membre du comité directeur du parti radical cantonal, du synode évangélique (1900-1927) et président de la Société appenzelloise d'utilité publique (1916-1928). Premier président de la Fondation cantonale pour la vieillesse (1919-1930).

Sources et bibliographie

  • Appenzeller Zeitung, 26.10.1936
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.1.1854 ✝︎ 24.10.1936