de fr it

HansRuckstuhl

5.9.1868 à Saint-Gall, 2.1.1948 à Hérisau, prot., de Neukirch an der Thur, de Hérisau (1919). Fils de Matthias, maître tourneur, et d'Anna Steiger. 1891 Frieda Zuberbühler, couturière en blanc, fille de Johann Jakob, maître menuisier. Apprentissage de typographe. Commandant d'arrondissement et secrétaire de la direction militaire cantonale (1897-1912). Conseiller communal radical de Hérisau (1907-1919, président de commune dès 1912), député au Grand Conseil des Rhodes-Extérieures (1909-1919, président 1916-1919), conseiller d'Etat (1919-1921, Finances et impôts) et landamman. R., qui s'était lancé dans une vaste réforme des impôts, ne fut pas réélu en 1921. Administrateur de la ligne ferroviaire lac de Constance-Toggenbourg (membre de la direction dès 1914), président du conseil d'administration de l'AG Textil Herisau, qu'il assainit (1916-1941) et de celui des Chemins de fer appenzellois (1917-1947), cofondateur et, dès 1919, délégué du conseil d'administration de la Banque Suisse et Roumanie à Bucarest. Membre de la commission d'étude du chemin de fer des Alpes orientales, ainsi que de l'Association de la Suisse du Nord-Est pour la navigation Rhin-lac de Constance. R. écrivit des commentaires et des éditoriaux pour treize journaux; il fut très actif au niveau cantonal et fédéral en faveur des sociétés de tir, tout comme dans la Société d'utilité publique. Il soutint des initiatives dans le domaine hospitalier et milita pour la création de l'AVS. Dès 1914, il fut membre de la loge saint-galloise Concordia. Pendant la grève générale de 1918, il commanda comme colonel les troupes pour le maintien de l'ordre à Winterthour et dans l'Oberland zurichois.

Sources et bibliographie

  • A. Bollinger, «Oberst Hans Ruckstuhl (1868-1948)», in AJb 1947, 1948, 3-14
  • H.R. Merz, Der Landammann und weitere Erzählungen aus dem Appenzellerland, 1992
  • AppGesch., 2, 594-596
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF