de fr it

Giuseppe Giovanni BattistaFranzoni

12.3.1758 à Cevio, 3.9.1817 à Locarno, cath., de Locarno. Fils de Giovanni Giacomo, capitaine et colonel au service étranger, et de Teresa Castagna, de Lugano. Paola Odescalchi, de Côme, fille de Giovanni Battista, conseiller (decurione), et de la comtesse Luisa d'Andujar. F. étudia à Lyon, puis à Strasbourg, où il termina en 1775 l'académie militaire avec le grade de lieutenant de dragons. A la mort de son père (1775), il rentra au pays pour administrer ses biens. Nommé lieutenant baillival du val Maggia (1778-1780), il abandonna cette charge pour entreprendre une formation d'avocat et de notaire et s'établit à Locarno (1781). En 1798, F. devint sous-préfet de Locarno, puis gouverneur du val Maggia. Préfet national du canton de Lugano de 1800 à 1802, sénateur helvétique et président de la Diète cantonale, il participa aux travaux de la commission chargée de préparer les propositions à soumettre à Bonaparte. Président du tribunal administratif et membre du tribunal cantonal. Député au Grand Conseil tessinois (1803-1815, président en 1806-1807, 1809, 1811-1812) et membre du Petit Conseil (1805-1815, président en 1814). Inspecteur des sels (1815) et président du tribunal d'appel (1816). Républicain modéré mais convaincu, F. se battit pour l'adhésion du Tessin à la Suisse. Son activité politique durant l'Helvétique le plaça parmi les personnalités les plus en vue du canton, mais lui procura de nombreux ennemis. Il a laissé plusieurs écrits et une correspondance à caractère politique, publiés en partie.

Sources et bibliographie

  • Correspondance (1813-1815), Società storica locarnese
  • F. Filippini, «Memorie del Prefetto Giuseppe Giovanni Battista Franzoni», in RST, 1942, 673-674
  • M. Signorelli, Storia della Valmaggia, 1972
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.3.1758 ✝︎ 3.9.1817