de fr it

PieroPellegrini

Le journaliste socialiste tessinois, photographie vers 1950 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Bellinzona, Fondazione Pellegrini-Canevascini).
Le journaliste socialiste tessinois, photographie vers 1950 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Bellinzona, Fondazione Pellegrini-Canevascini).

7.6.1901 à Turin, 11.10.1959 à Lugano, de Ponte Tresa. Fils de Luigi, cogérant d'une petite entreprise de construction, et de Carolina Minetti. 1) 1922 Maria Subri, tisserande, fille de Giovanni (divorce en 1932), 2) 1933 Alba Ender, fille de Carlo, maçon. Orphelin de père, P. travailla dans plusieurs fabriques de la région de Turin et participa activement aux luttes politiques et syndicales. En 1921, il devint membre du parti communiste italien. Revenu au Tessin à la fin de cette année, il fut rédacteur (dès 1922), puis directeur (1936-1959) de Libera Stampa. En 1926, le parti socialiste le désigna comme responsable du Bureau d'information sur le fascisme italien. Président des Jeunesses socialistes, il devint par la suite l'un des dirigeants du parti. Député au Grand Conseil tessinois depuis 1932, il succéda en août 1959 à Guglielmo Canevascini au Conseil d'Etat. Premier Tessinois à présider la Fédération suisse des journalistes (1956-1958), il fut notamment l'un des promoteurs et le vice-président de l'Association des communes européennes. P. fut un écrivain antifasciste lucide et un européen convaincu.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Fondazione Pellegrini-Canevascini, ASTI
  • Libera Stampa, 8.10.1969
  • P. Genasci, Il Partito socialista nel Ticino degli anni '40, 1985
  • M. Cerutti, «A proposito di "Ombre su Piero Pellegrini"», in AST, 143, 2008, 95-104
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.6.1901 ✝︎ 11.10.1959