de fr it

Vallée d'Abondance

Haute vallée de la Dranse d'A. (Haute-Savoie, F), elle prit le nom de l'abbaye qui en fut le centre pendant six siècles. Prieuré fondé par l'abbaye de Saint-Maurice en 1043, dont il s'émancipa en 1108, le monastère, dédié à la Vierge, fut élevé au rang d'abbaye vers 1130-1140. Il possédait des droits seigneuriaux sous l'avouerie des sires de Féternes, auxquels succédèrent les comtes de Savoie. En février 1536, devant le danger de voir Berne s'installer en Chablais, les sept dizains du Haut-Valais occupèrent la vallée. Le 25, deux chanoines procédèrent à la cérémonie de dédition spontanée, afin de mettre l'abbaye sous la protection des dizains. Sur la plainte de l'abbé, seigneur de Saint-Gingolph, la châtellenie d'A. (couvent et vallée) d'abord incluse dans le gouvernement de Monthey fut rattachée à celui d'Evian lors de la diète d'avril 1539. Soucieuse de voir régner l'ordre dans cette région proche des bailliages bernois, protestants, la Diète valaisanne pratiqua dans l'ensemble une administration équitable, veillant à se concilier les habitants et les chanoines, en respectant leurs vœux lors des élections des abbés Dominique Ciclat (1536) et Claude de Blonay (1550). Elle réforma quelques abus en imposant la résidence aux bénéficiers. Lors de la Diète de mai 1538, les Valaisans reconnurent officiellement les franchises de l'abbé et, en décembre 1539, s'occupèrent des problèmes économiques, notamment en fixant les jours de marché. Lors de la restitution des gouvernements d'Evian et d'Aulps, en mars 1569, l'abbaye fut rendue au duc de Savoie. Sur la pression de saint François de Sales, les Feuillants y remplacèrent en 1604 les chanoines réguliers de Saint-Augustin; elle fut supprimée par le pape en 1761. La vallée connut dès le Moyen Age, comme l'ensemble du Chablais, une forte émigration vers la Suisse, en particulier vers le Valais, qui atteignit son apogée entre 1750 et 1850.

Sources et bibliographie

  • A. Donnet, «L'occupation du Chablais oriental par les Valaisans (1536-1569)», in Vallesia, 15, 1960, 155-177
  • H. Baud, J.Y. Mariotte, Le Chablais, 1980 (reprint 1994)
  • HS, IV/I, 497-499