de fr it

Colmar

Ville de France, chef-lieu du dép. du Haut-Rhin. 13 214 hab. en 1790, 65 118 en 1999. Le domaine carolingien de Columbarium, mentionné pour la première fois en 823, est divisé en deux au Xe s.: l'Oberhof (église Saint-Pierre) appartient au monastère de Payerne jusqu'en 1536 et le Niederhof (église Saint-Martin) à l'évêque, puis au chapitre de Constance. L'abbaye de Munster (Haut-Rhin) y est possessionnée. C. devient ville en 1226 (schultheiss impérial et conseil); elle participe aux ligues de villes de 1250 et 1254, s'oppose à l'évêque de Strasbourg. Sous la protection des Habsbourg dès 1261, C. obtint sa charte de franchises en 1278. Le XIVe s. est marqué par l'adhésion à la Décapole (1354) et l'achèvement de la collégiale Saint-Martin (vers 1370), le XVe s. par une floraison artistique (œuvres de Martin Schongauer). C. faisait partie du diocèse de Bâle (décanat Ultra Colles Ottonis); la Réforme est introduite en 1575. Après le rattachement de l'Alsace à la France, les fortifications de la ville sont rasées en 1673. En 1679 C. devient ville royale. Sa prospérité au Moyen Age et à l'époque moderne est fondée sur la viticulture et les échanges. A partir de 1698, quand le Conseil souverain d'Alsace s'installe à C., la ville devient la capitale judiciaire de l'Alsace. Elle est administrée par des protestants et des catholiques depuis 1680, un préteur royal (représentant du roi de France) et une garnison s'y installent. En 1773 s'ouvre l'académie militaire de Pfeffel (où étudient plusieurs jeunes Suisses), en 1775 est créée la manufacture d'indiennes Haussmann. A la Révolution, C. devient chef-lieu du département du Haut-Rhin, auquel l'évêché de Bâle est réuni de 1800 à 1813. Au XIXe et au XXe s. C. connaît un important développement démographique et une grande extension. Les richesses artistiques (musée Unterlinden) et architecturales attirent de très nombreux touristes.

Sources et bibliographie

  • Encycl. de l'Alsace, 1982-1986
  • G. Livet, dir., Hist. de Colmar, 1983
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Eichenlaub, Jean-Luc: "Colmar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.04.2002. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007044/2002-04-02/, consulté le 05.12.2020.