de fr it

Ferrette

Localité française, dép. du Haut-Rhin. 733 hab. en 1851, un millier au début du XXIe s. 1229 Firretum, all. Pfirt. Au pied des châteaux de F. ― le château inférieur et le château supérieur attestés au début du XIIe s. ont été réunis au XVIe s. dans une grande enceinte ―, résidences des comtes de F., des Habsbourg (1324), des Reich de Reichenstein (1504), des Fugger (1510-1567), ruinés par les Suédois en 1633, possession des Mazarin jusqu'en 1789. Centre du comté de F., fief de l'évêque de Bâle dès 1272, que celui-ci tenta en vain de récupérer en 1697. F. est ville dès le XIIIe s. Siège de l'administration seigneuriale (coutumes de F.), chef-lieu de canton dès 1790, F. est un petit centre du Haut-Sundgau. La ligne de chemin de fer Mulhouse-F. (1892) a été supprimée en 1953. L'église Saint-Bernard de Menthon du XIIIe s. a été remaniée en 1914.

Sources et bibliographie

  • Encycl. de l'Alsace, 1982-1986
  • Ch.Wilsdorf, Hist. des comtes de Ferrette 1105-1324, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND