de fr it

Hirsau

Le monastère noble de H., en Forêt-Noire, fut fondé en 830 comme couvent privé par l'évêque Noting de Verceil (Piémont) et Erlafried (probablement ancêtres des futurs comtes de Calw). Après une période de déclin (Xe s.), il fut relevé dès 1059 par le comte Adalbert de Calw, qui fit venir des moines d'Einsiedeln. Sous l'impulsion de l'abbé Guillaume, appelé en 1069 de Saint-Emmeram de Ratisbonne, l'abbaye se développa en un centre spirituel et politique, parfois appelé le Cluny allemand. En 1075, elle obtint de l'empereur Henri IV le privilège d'élire librement son abbé et de choisir son avoué (lequel cependant devait être issu de la famille fondatrice). Son influence reposait sur ses constitutions, qu'adoptèrent, sans pour autant se regrouper dans un ordre monastique, plus de 120 couvents nouveaux ou anciens (réforme de H.). Durant la querelle des Investitures, elle fut le centre du parti du pape en Allemagne. Ses bâtiments (reconstruction du monastère et de l'église Saints-Pierre-et-Paul en 1082-1091) servirent alors de modèle architectural, tandis que son scriptorium diffusait une importante production de littérature religieuse. Mais comme elle ne réussit pas à récupérer les droits d'avouerie de la famille fondatrice et que des abbés de moindre envergure succédèrent à l'abbé Guillaume, elle perdit de son importance, surtout depuis le milieu du XIIIe s. Au XVe s., elle adopta la réforme de Melk, puis se rallia à la congrégation de Bursfeld en 1458. Elle connut alors un second et bref apogée, qui se refléta sur le plan architectural et littéraire (Jean Trithème). Dès le milieu du XVe s., les moines se recrutaient dans des familles de notables wurtembergeois. Le couvent fut dissous en 1535 par le duc Ulrich de Wurtemberg, puis réoccupé temporairement et transformé en une école protestante en 1556.

Sources et bibliographie

  • H. Jakobs, Die Hirsauer, 1961
  • K. Schreiner, Sozial- und standesgeschichtliche Untersuchungen zu den Benediktinerkonventen im östlichen Schwarzwald, 1964
  • Germania Benedictina, 5, 1975, 281-303
  • LexMA, 5, 35
Liens
Notices d'autorité
GND